Le CO2 rend-il sourd ?

C’est en tout cas l’une des hypothèses avancées par les scientifiques pour expliquer le nombre croissant d’échouages de cétacés marins. L’augmentation de la concentration en dioxyde de carbone provoque l’acidification des eaux de l’océan (au contact de l’eau, le CO2 se transforme en acide carbonique). Et cela a des conséquences sur la propagation et l’absorption des sons : plus l’eau est acide, moins les sons à basse fréquence (provoqués notamment par la navigation et les activités industrielles) sont absorbés et plus ils se propagent. II est fort probable que cette intensification du bruit de fond perturbe – on parle même de surdité – les mammifères marins qui, tels les dauphins et les baleines, communiquent, se déplacent et chassent grâce aux sons à basse fréquence. Cette pollution sonore affecterait aussi des poissons, comme le poisson clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris), et des crustacés, comme les homards, les crabes et les crevettes.

Photo prise dans un aquarium.

Sur le webzine Changeons de regard sur la biodiversité, découvrez :

Des joyaux en outre-mer

Les dinosaures ne font pas le poids

Crédits photo(s) : Arnaud Bouissou/Terra

Ces actions peuvent aussi vous intéresser