Biodiversité

La Tour-de-Salvagny  

A Lyon, les abeilles ont droit de cité

En ville aussi, les abeilles sauvages sont utiles. De 2010 à 2014, le programme URBANEES a développé des actions dans la Métropole de Lyon pour leur permettre de mieux vivre en milieu urbain. Trois questions à Charlotte Visage, coordinatrice des actions de sensibilisation pour l’association Arthropologia.

Qu’est-ce que le programme URBANBEES ?

C’est un programme d’actions qui a été mené de 2010 à 2015 dans la Métropole de Lyon, pour approfondir les connaissances sur les abeilles sauvages et mettre en œuvre des actions efficaces pour les préserver en milieu urbain. Il y avait 3 volets. La recherche pour faire un état des lieux des abeilles sauvages sur 24 sites suivis dans le Rhône ; la conservation grâce à des aménagements adaptés : hôtels à abeilles, carrés de sol (Il faut savoir que 80% des abeilles nichent dans les sols), murets de pierres sèches ; enfin, la sensibilisation auprès du grand public, des professionnels, des lycées agricoles, des écoles et des élus.

Quel est l’intérêt de préserver les abeilles sauvages en milieu urbain ?

Les aménagements créent des « couloirs verts » pour ne pas isoler les populations et maintenir une continuité biologique dans la ville. L’urbanisation fragmente les espaces, ce qui nuit à la vie et à la reproduction des abeilles. Ensuite, en ville, il y a beaucoup de jardins, de potagers et la pollinisation est essentielle à la vie des végétaux. Enfin, l’abeille est une espèce parapluie : sa présence dans un milieu permet la protection et la vie d’autres espèces. Elle maintient une biodiversité.

Quel est le bilan de ce programme ?

Il y a eu une vraie prise de conscience de l’importance de la pollinisation et du maintien de la biodiversité d’une manière générale, autant du côté des communes que du public. Les gens sont plus avertis, plus impliqués aussi. Le fait d’avoir mis en place des actions participatives a beaucoup contribué à les rendre plus acteurs.

Fabriquer un nichoir chez soi ? Suivez le guide

En savoir plus sur le programme URBANBEES

En savoir plus sur l’association Arthropologia

A lire : rencontre avec les pollinisateurs

A savoir : abeilles sauvages, abeille domestique.On connaît surtout l’abeille des ruches qui produit du miel et assez peu les abeilles sauvages, c’est-à-dire tout simplement celles qui ne sont pas domestiquées. Il existe près de 1000 espèces d’abeilles différentes en France, dont 300 dans la Métropole de Lyon.
La pollinisation, un détail ? La bonne santé des abeilles est essentielle. Il faut savoir que la survie de 80 % des plantes à fleurs dans le monde dépend directement de la pollinisation par les insectes. Par ailleurs, plus de 70 % des cultures, dont presque tous les fruitiers, légumes, oléagineux et protéagineux, épices, café et cacao, soit 35 % du tonnage de ce que nous mangeons, dépendent fortement ou totalement d’une pollinisation animale.
Crédits photo : Charlotte visage, Arthropologia

  • Arthropologia


  • Rhône

Ces actions peuvent aussi vous intéresser