Biodiversité

 

Au Pays de la Déodatie, la forêt comme identité

Qui n’a jamais cherché son chemin dans la rue ou ne s’est pas assis sur un banc public ? Le mobilier urbain est indispensable, pourtant il se fond souvent dans le décor. Le Territoire à énergie positive pour la croissance verte du Pays de la Déodatie a décidé de l’associer à ce qui fait le cœur de son identité territoriale, la forêt, en lançant un projet de fabrication locale de mobilier urbain en bois.

La forêt, identité d’un territoire

Le Pays de la Déodatie se caractérise par la grandeur de son espace forestier, recouvrant plus de 70 % du territoire, et par la richesse de sa biodiversité. « C’est grâce à nos forêts vosgiennes que nous avons pu développer depuis de nombreuses années une industrie bois et génératrice d’emplois » explique Maud Dabry, chargée de mission projet Bois local au pôle d’équilibre territorial rural du Pays de la Déodatie.

Le contexte

Dans l’optique d’une gestion durable de sa forêt, le PETR du Pays de la Déodatie a mis en place en 2011 une charte forestière de territoire. « Nous l’avons créée pour former et aider les élus locaux dans la gestion des forêts communales et pour encadrer l’économie locale du bois. » Elle a également une dimension pédagogique puisqu’elle aide les écoliers à mettre en place des projets liés au bois.

Un projet Bois local

Le projet consiste en la fabrication de mobilier urbain en bois, tels que des bancs ou des panneaux informatifs. Utilisé et fabriqué localement, il mettra en valeur l’identité du territoire. Bois local s’organise en plusieurs étapes avec un concours d’idées assisté par un bureau d’étude et un designer, qui aboutira à la proposition de plusieurs lignes graphiques permettant enfin de concevoir un prototype. « Nous ne voulons pas seulement créer un banc et nous arrêter là, mais bien une ligne design qui permettra de répondre à toutes les futures demandes des élus locaux en matière de mobilier urbain» précise Maud Dabry.

Les avantages du projet

Avec le projet Bois local, le Pays de la Déodatie insiste sur la valorisation des circuits courts. En faisant travailler les entreprises locales, le territoire développe la filière bois de A à Z, adaptée aux besoins ou demandes des élus locaux.

Des objectifs bien définis

Cette action a pour but de créer un effet levier auprès de la population et des collectivités, et de s’inscrire dans le long terme, en accompagnant les élus locaux. « Nous souhaitons articuler la fabrication de mobilier urbain en bois identitaire, avec d’autres projets de la convention TEPCV, notamment concernant les mobilités douces. Les panneaux en bois seront par exemple utilisés dans les aires de covoiturage. » L’enjeu est également de fabriquer des objets à des coûts abordables.

Crédits photo : Pays de la Déodatie

  • Pays de la Déodatie



  • Territoire à énergie positive

Ces actions peuvent aussi vous intéresser