Rénovation énergétique

Pomeys  

Cap sur la méthanisation aux monts du Lyonnais

Dans les monts du Lyonnais, l’engagement pour l’environnement est bien ancré. Depuis plus de dix ans le Simoly développe une stratégie de territoire fondée sur un lien fort entre transition énergétique et croissance verte. 
3 questions à… Jean-Claude Picard, vice-président énergie du Simoly

Quelles sont les spécificités de votre territoire en matière de transition énergétique ?

Depuis plusieurs années, nous nous sommes fortement engagés dans la transition énergétique et notamment dans la réduction de la consommation d’énergie dans le bâtiment et l’espace public. De plus le Syndicat intercommunautaire des monts du Lyonnais agit sur un territoire rural où l’usage de la voiture est indispensable. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place en 2008 une plate-forme de covoiturage locale. La première du département. Aujourd’hui elle s’est agrégée avec d’autres et couvre l’ensemble du Rhône. Nous misons aussi sur l’économie circulaire et le développement d’énergies renouvelables.

Quelle est votre action phare en termes de transition énergétique ?

Actuellement nous sommes très impliqués dans le projet Méthamoly. Notre démarche consiste à accompagner un collectif de 12 agriculteurs dans la future création d’un site de méthanisation à Saint-Denis-sur-Coise. Cette initiative collective et territoriale a pour objectif de traiter les déchets agricoles verts, mais aussi ceux générés par les cantines du territoire et certains déchets de l’industrie agro-alimentaire. Le processus de méthanisation permet de fournir de l’énergie sous forme de biométhane mais aussi de générer des emplois. Avec Méthamoly, nous nous engageons à la fois dans un mode de production d’énergies renouvelables, et dans le développement de l’économie circulaire et la gestion durable des déchets.

Quel projet avez-vous mis en place avec l’aide Territoire à énergie positive ?

Comme notre parc urbain est assez ancien et que l’habitat représente 38 % de la consommation d’énergie du territoire, nous avons voulu travailler cet aspect. Au regard d’une réduction de la consommation d’énergie dans le bâtiment et l’espace public, le Simoly a créé, en 2006, le Parc écohabitat. Le fait d’être labellisé Territoire à énergie positive pour la croissance verte, a joué un rôle d’accélérateur pour notre plate-forme locale de rénovation. Aujourd’hui, ce dispositif est pleinement opérationnel avec 80 réalisations en six mois. Nous apportons beaucoup d’attention à ce projet puisqu’il mobilise à la fois les habitants, très demandeurs en matière de rénovation énergétique, et les acteurs professionnels économiques liés au bâtiment sur le territoire du Simoly. On peut considérer que pour 10 000 € d’argent public c’est 50 000 € de commandes aux entreprises du territoire qui sont ainsi générées.

 

Crédits photo : Simoly

  • Syndicat intercommunautaire des monts du Lyonnais


  • Rhône


  • Territoire à énergie positive

Ces actions peuvent aussi vous intéresser