Chaudronnier-rouleur

Thomas Vitry

« Je travaille sur l’assemblage d’éoliennes dans l’industrie métallurgique. Dans mon métier, je roule des plaques d’acier pour former des mâts éoliens. »

Leader français du secteur éolien, l’entreprise Francéole (anciennement SIAG France) produit chaque année 80 mâts d’éoliennes terrestres sur ses deux sites de production. Thomas Vitry occupe le poste de chaudronnier-rouleur au sein de l’usine du Creusot en Bourgogne. Il roule des plaques d’acier pesant plus de 10 tonnes pour créer des viroles, qui seront ensuite assemblées pour former les mâts.

Le métier de chaudronnier-rouleur s’exerce dans l’industrie métallurgique. Les plaques de métal sont découpées à partir de plans, de schémas ou de gabarits, puis mises en forme avec la technique du roulage. C’est un travail physique qui exige le respect de règles de sécurité strictes encadrant l’utilisation de machines. Il s’exerce en atelier, ou en usine pour la fabrication des éoliennes. Depuis 2014, ce secteur est redevenu un levier de création d’emploi pour l’ensemble des régions françaises. La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte va renforcer cette dynamique et ouvrir de nouvelles opportunités d’emploi dans le secteur de l’éolien. Les métiers de l’éolien sont nombreux et ne se limitent pas à l’exploitation du parc existant. De nombreuses opportunités existent dans le secteur de la production industrielle également.

Fiche métier : chaudronnier rouleur
- Niveau d’études : CAP, BEP, CFPA, BP
- Statut : privé
- Où exercer ? : au sein d’un atelier ou d’une usine
- Compétences requises : travail en équipe, bonne condition physique, habilité manuelle.
Crédits photo(s) : Arnaud Bouissou / MEDDE

Ces actions peuvent aussi vous intéresser