Biodiversité

Ghisonaccia  

Fium’Orbu Castellu et la sauvegarde de la nature

Belle île de Méditerranée, la Corse est bien connue pour sa grande variété de paysages. Dans les communautés de communes du Fium’Orbu Castellu et d'Oriente, Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) situé en Haute-Corse, l’accent est mis sur la préservation de la biodiversité.

3 questions à… Laure Prieur, chargée de développement de la communauté de communes de Fium’Orbu Castellu

Quel est la spécificité de votre territoire en matière de transition énergétique ?

L’appel à projet des Territoires à énergie positive pour la croissance verte a été l’occasion de commencer à orienter nos actions vers la transition énergétique et de prendre conscience qu’elle touche énormément de thèmes différents. Nous avons vraiment apprécié que les TEPCV s’ouvrent à la biodiversité, car pour notre territoire rural, c’est très important. C'est pourquoi nous avons fait le choix d’insister davantage sur la préservation de la biodiversité corse. Par exemple, l’association des jardins d’Aghione développe actuellement un espace botanique de 4 hectares, composé d’un sentier éducatif et pédagogique qui regroupe entre autre des variétés ancestrales de blé, de figues ou des plantes aromatiques et médicinales. Notre objectif est de préserver ces espèces et de les faire connaître au grand public.

En quoi consiste le projet « I Frutti Nustrale » ? 

La Corse est un territoire où la diversité des variétés de fruits est très riche et nous voulons la préserver. La communauté de communes a recensé sur l’île plus de 150 espèces menacées de disparaître comme une espèce de pommier rare qui produit des fruits noirs. Il ne reste plus qu’un arbre de ce type en Corse… Pour les acteurs du projet, les identifier et les localiser sur le territoire a été un travail de longue haleine. Nous y sommes parvenus grâce à une mise en réseau des élus et des habitants, car souvent les arbres fruitiers rares se trouvent dans les jardins de particuliers. Le projet « I Frutti Nustrale » va être accompagné par l’INRA, qui aidera sur la partie plus technique, puisque nous allons réimplanter ces 150 espèces menacées dans un verger de 4 hectares.

Vous mettez aussi en place des jardins solidaires partagés ?

Même si la communauté de communes a de fortes spécificités rurales, nous avons en ville un certain nombre d’immeubles. Leurs résidents ne possèdent pas de jardin, mais ont toutefois l’envie de faire pousser leurs propres fruits et légumes. Cet été, nous allons interroger la population afin d'identifier le nombre de familles intéressées et leurs besoins et échanger avec les habitants qui pourront partager leurs idées concernant la forme que pourrait prendre ces jardins. Par ailleurs, nous savons aussi que ces espaces partagés seront implantés tout près du cœur de ville pour que tout le monde puisse y aller à pied.

Territoires à énergie positive pour la croissance verte, c’est quoi ?
Il s’agit de territoires d’excellence de la transition énergétique et écologique. Ils s’engagent à adopter un modèle plus sobre et plus économe en énergie. Les collectivités peuvent réduire leur consommation d’énergie dans le bâtiment, développer l’économie circulaire, préserver la biodiversité, produire des énergies renouvelables etc. En l’échange de ces actions, chaque territoire reçoit de 500 000 à 2 millions d’euros.

Pour aller plus loin

 

Crédits photo : Communauté des communes Fium'orbu Castellu

  • Communauté des communes Fium'orbu Castellu


  • Haute-Corse

Ces actions peuvent aussi vous intéresser