Je suis une collectivité

J’engage mon territoire dans l’économie circulaire

Je généralise le tri à la source des déchets alimentaires

Les services de ma collectivité doivent généraliser le tri à la source des déchets alimentaires des particuliers d’ici 2025, pour les utiliser comme nouvelles ressources, par exemple du compost pour les particuliers.

Le chiffre clé
Quelle quantité de biodéchets produits chaque année en France ?

En 2012, 18 millions de tonnes de biodéchets ont été produits :
- 10,5 millions de tonnes proviennent des ménages : 3,7 millions de tonnes sont des déchets végétaux, 6,8 millions de tonnes sont des déchets alimentaires ;
- 7,6 millions de tonnes proviennent des activités économiques.
Un biodéchet est non dangereux et biodégradable. Nous avons tout intérêt à le valoriser !

 Je lance des plans de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les services de restauration

Ma collectivité s’engage à mettre en place avant le 1er septembre 2016 un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les services de restauration collective, comme les cantines scolaires. Si j’anticipe cette démarche, je peux bénéficier d’un accompagnement particulier :

  • installation de potagers et de coins nature dans les écoles, en appui avec le personnel et les agriculteurs de ma région ;
  • mise à disposition de guides pratiques à destination des établissements scolaires ;
  • aide à l’installation de composteurs.

À l’échelle de notre planète, jusqu'à 50% de la production alimentaire est gaspillée, perdue ou jetée entre le champ et l'assiette.

Je limite le gaspillage de papier et j’utilise des matières recyclées

Ma collectivité s’engage à diminuer de 30 % sa consommation de papier bureautique avant 2020, en mettant en place un plan de prévention : sensibilisation des agents, usage d’outils numériques… Les services de l’État déploient aussi des actions en ce sens.

En parallèle, je m’engage à utiliser du papier recyclé :

  • à compter du 1er janvier 2017, au moins 25 % des produits papetiers acquis par ma collectivité sont fabriqués à partir de papier recyclé ;
  • à partir du 1er janvier 2020, cet objectif s’élève à 40 %.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’obligation pour les entreprises et les administrations de trier séparément leurs déchets, dont les papiers de bureaux.

L’info pratique
Qu’entend-on par papier recyclé ? Un papier recyclé est un papier contenant au moins 50 % de fibres recyclées.

 J’agis pour atteindre l’objectif zéro déchet, zéro gaspillage

Ma volonté est de réduire le plus possible la production de déchets et de valoriser au mieux ceux qui n’ont pu être évités. Pour cela, je m’engage dans une démarche participative et volontaire en associant tous les acteurs de mon territoire : citoyens, entreprises, associations de protection de l’environnement…

En France, plusieurs collectivités sont déjà pleinement mobilisées dans ce mouvement, à travers l’appel à projets Territoires zéro déchet, zéro gaspillage.

Grâce à l’accompagnement technique et financier de l’Ademe, ces territoires concrétisent des projets de terrain, notamment :

  • une amélioration du tri des biodéchets à la source, que ce soit pour une gestion de proximité (compostage domestique, à l’échelle du quartier) ou un traitement centralisé par compostage ou méthanisation ;
  • une meilleure valorisation des déchets d’activités économiques ;
  • des actions pour une commande publique responsable ;
  • une sensibilisation des habitants et des commerçants du territoire.
Le chiffre-clé
Combien de Territoires zéro déchet, zéro gaspillage ? En décembre 2014, Ségolène Royal a désigné 58 Territoires zéro déchet zéro gaspillage, dont 3 collectivités d’outre-mer. Ces territoires, qui rassemblent plus de 7,5 millions d’habitants, s’engagent à réduire de plus de 10 % de leurs déchets, ce qui correspond à plus de 240 000 tonnes évitées et 43 millions d’euros d’économies par an. En juillet 2015, un nouvel appel à projets a été lancé, qui aboutira à la désignation de nouveaux lauréats. 

Je traite les déchets près de leur lieu de production

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit le renforcement du principe de proximité pour que les déchets soient traités aussi près que possible de leur lieu de production. L’objectif est de réduire les distances parcourues et les consommations d’énergie.