Biodiversité

Roscoff  

Les sciences participatives se mettent à l’eau

Navigateurs à la voile du monde entier, la recherche en océanographie a besoin de vous ! Devenez des planctonautes. La station marine de Roscoff lance un ambitieux programme de sciences participatives qui s’adresse aux navigateurs à la voile du monde entier. Objectif : améliorer nos connaissances sur le plancton marin. 

L’importance du plancton marin

Le plancton, c’est le peuple invisible à l’œil nu qui se laisse flotter plus ou moins passivement, au gré des courants, dans tous les océans. Il représente plus de 95 % de la biomasse marine et se compose d’une impressionnante diversité d’organismes animaux et végétaux : virus, bactéries, micro-algues, cellules reproductrices, larves, etc.

Le plancton est à la base des chaînes alimentaires océaniques. Il joue également un rôle majeur dans la régulation du climat mondial : grâce à la photosynthèse, le plancton végétal, ou phytoplancton, absorbe du dioxyde de carbone et produit plus de la moitié de l’oxygène de l’air que nous respirons. Selon Colomban de Vargas, biologiste du CNRS à la station marine de Roscoff et initiateur de Plankton Planet, « le plancton est très important pour nous et pour la stabilité du système terre. Mais on le connaît très peu, on ne sait pas comment il change au fur et à mesure du temps, comment il se réorganise, comment il s'adapte au changement climatique. »

Plankton Planet, un réseau de citoyens à la voile

Les navires de loisirs qui sillonnent les océans tout au long de l’année sont autant d’opportunités d’échantillonner le plancton sur une échelle d’espace et de temps à la mesure des océans et des changements écologiques globaux. De cette idée est né Plankton Planet, projet de science participative qui met à contribution les citoyens navigants en leur proposant une méthode simple et facile à mettre en œuvre en mer.

Le kit fourni comprend un filet pour récolter les organismes et quelques ustensiles pour les déposer sur une membrane avant les déshydrater. À la première escale, les planctonautes n’ont plus qu’à envoyer ces précieux échantillons, datés et localisés, au CNRS. Ils seront examinés, étudiés et séquencés par des chercheurs de divers pays, puis soigneusement conservés. Les données générées fourniront une information essentielle pour mesurer la biodiversité planctonique et ses changements dans l’espace et le temps.

Prêts à rejoindre le réseau des planctonautes ?  Découvrez Plankton Planet en vidéo 

L’expérience de Tara océans
Entre 2009 et 2013, le voilier Tara a parcouru les océans du monde entier pour étudier ce plancton planétaire et mieux comprendre l'impact du changement climatique sur cette vie sous-marine. En rassemblant la plus importante collection d’organismes planctoniques jamais réalisée, la mission Tara Océans fut un succès qui a permis aux scientifiques d’effectuer une exploration génétique de la diversité du plancton planétaire. Colomban de Vargas faisait partie de l’aventure et s’est ensuite demandé comment poursuivre les travaux initiés avec Tara Océans.

 

Image : assemblage de photos d’organismes planctoniques

 

Crédits photo : C. Sardet, N. Le Bescot et E. Reynaud

  • Plankton Planet


  • Finistère

Ces actions peuvent aussi vous intéresser