Lutter contre le gaspillage d'ernergie en optimisant les surfaces des collèges et lycées

Rénovation énergétique

L'idée de Ophrys18

Déposée le 15/09/14

Aujourd'hui, dans la plupart des collèges et lycées, le nombre de salles n'est pas celui du nombre de classes, mais celui du nombre de professeurs ! Cette affirmation est un peu exagérée, mais à peine. En effet, chaque professeur souhaite avoir "sa" salle, qui au final n'est occupée que 12 à 16 heures par semaine, alors qu’environ 35h de cours par semaine sont dispensées au sein de l’établissement.
A l’inverse, si chaque classe restait pour tous les cours dans une seule salle (excepté pour les cours qui nécessitent des équipements spécifiques comme un labo pour les sciences par exemple), les économies seraient énormes : surface (construction), entretien et surtout chauffage (combien de salles chauffées en permanence pour une utilisation si faible ?).
En outre, cette mesure aurait d’autres effets bénéfiques : moins de « bazar » dans les couloirs aux intercours (seuls les profs se déplacent) et surtout des cartables moins lourds pour les élèves qui laissent l’ensemble des livres et cahiers dans leur bureau et n’emportent chez eux que ceux dont ils ont besoin pour leurs devoirs.
Bref, que du bonus. D’ailleurs certains établissements l’ont bien compris puisqu’ils le pratiquent !
Les responsabilités sont partagées entre conseils généraux et régionaux, directeurs d’établissement et professeurs et tout le monde se regarde en chien de faïence. Une réglementation contraignante serait la bienvenue.

    Laisser un commentaire

    Ces actions peuvent aussi vous intéresser