Pesticides

L’utilisation de pesticides depuis des décennies a conduit à leur dissémination dans l’environnement et pour certains à une persistance sur le long terme. Les études d’imprégnation montrent une exposition de la population. La question des effets des pesticides sur la santé, en particulier celle des personnes sensibles ou particulièrement exposées, suscite des inquiétudes.

Plusieurs mesures de réduction de l’usage des pesticides ont été concrétisées ces derniers mois, sous l’impulsion de Ségolène Royal et de Stéphane Le Foll :

  • d’interdire définitivement l’épandage aérien des pesticides ;
  • d’interdire définitivement l’épandage terrestre à proximité des lieux accueillant des publics sensibles ;
  • d’interdire l’utilisation des pesticides chimiques par les collectivités, dans le cadre de la charte Terre saine.

Plus de 4 000 communes sont engagées dans des stratégies « zéro pesticide ». Pour les encourager à aller plus loin et à cesser l’utilisation de pesticides partout où cela est possible, le ministère a mis en place le label "Terre saine, communes sans pesticides".

L'objectif est d’accélérer l’interdiction des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et les tablissements publics pour l’entretien des espaces verts promenades et forêt, initialement prévue à l’horizon 2020 (loi Labbé du 23 janvier 2014). La loi de transition énergétique pour la croissance verte étend l’interdiction aux voiries et fixe cet objectif au 1er janvier 2017.

Ces actions peuvent aussi vous intéresser