Biodiversité

Évry  

Sans électricité, la lumière Glowee prend vie

Lucioles, champignons, poissons, certaines espèces sont capables de produire de la lumière. En reproduisant le phénomène de bioluminescence des calamars, l’entreprise Glowee parvient à créer sans électricité, une source de lumière bien vivante.

3 questions à Sandra Rey, cofondatrice de Glowee

Vous avez dit Glowee ?

Notre concept est né dans le cadre d’un concours d’étudiants en design. Avec mes camarades nous avions un jour regardé un reportage sur les poissons des abysses et leur capacité à produire de la lumière. Dans un contexte où l’éclairage des vitrines commerciales soulevait un certain nombre de questions, ce phénomène nous a inspirés. Nous avons décidé de le reproduire pour créer un éclairage différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, c'est-à-dire plus doux et évitant le gaspillage énergétique. Avec cette idée, notre équipe a remporté le concours et, à la fin de nos études, nous avons fait le choix de mettre en action un projet jusque là théorique. Glowee est entré en laboratoire fin 2014.

Comment fonctionne la bioluminescence ?

La bioluminescence repose sur une réaction chimique qui se produit chez les êtres vivants comme la luciole, certains champignons et de nombreux organismes marins. Notre technologie se situe à la croisée entre le biomimétisme et la biologie synthétique. Nous travaillons à partir d’un gène de bactéries vivant en association avec un calamar, que nous introduisons dans des bactéries plus communes, présentes dans le corps humain. Mises en culture, elles se reproduisent de manière exponentielle et permettent d’obtenir un gel, une matière bioluminescente, que nous introduisons dans des coques transparentes et personnalisables. En 1 an de recherche, nous sommes passés de quelques secondes de lumière à 3 jours ; cette année nous avons pour objectif d’atteindre 1 à 4 semaines.

Quels sont les avantages de cette lumière ?

Cette source de lumière vivante est faite pour éclairer les magasins, et plus spécifiquement leurs vitrines, mais aussi les façades des bâtiments ou le mobilier urbain. Ce projet est aussi l’occasion d’intégrer la lumière aux lieux où l’électricité est complexe à installer ou trop coûteuse. Notre concept présente des avantages écologiques sur toute la chaîne de valeur, car sa production ne requiert pas de matière première, il ne nécessite pas de raccordements ou de travaux d’infrastructure et nos business model prennent en compte la fin de vie du produit. Lier le biomimétisme à la biologie synthétique demande de créer une innovation de rupture, c'est-à-dire que tout doit changer. Selon moi, toutes les solutions sont souvent dans la nature, elle ne produit pas de déchets et sait évoluer pour répondre aux problèmes qu’elle rencontre.

Le biomimétisme en quelques mots
Cette démarche consiste à s’inspirer du vivant, pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature.

Découvrez des exemples de biomimétisme sur notre webzine Changeons de regard sur la biodiversité !

 

 


  • Glowee


  • Essonne

Ces actions peuvent aussi vous intéresser